Je ne suis pas une maman parfaite, hé oui je l’assume !

untitled-infographic-3 - copieOn dit souvent qu’il faut accorder de l’attention à ses enfants : veiller à leur éducation, à leur alimentation, à leur scolarité, à leur développement, à leur santé…etc Veiller… mais aussi « surveiller »!

« Ce sont des choses essentielles dont vous devez vous assurer madame. » dixit un tel.

Tel n’est pas mon cas. Je suis mère de famille, mais je ne vous le cache pas, je ne suis pas la mère qui veille au grain à tout instant. Mais est-ce qu’agir de la sorte c’est être une mauvaise mère ?

Les actes qui font de moi une mauvaise mère

La mère parfaite c’est quoi ? Celle qui s’occupe de ses enfants du réveil jusqu’au coucher non-stop? Qui les amène apprétés parfaitement à l’école toute la semaine? Qui guette le moindre petit rhume? Qui accourt au moindre petit bobo ? Qui s’assure qu’ils ont entièrement rempli l’Emploi du temps imposé à l’école et à la maison? Qu’ils ont pris tous leurs repas « correctement » (petit-déjeuner, encas, déjeuner, goûter, dîner ? Entrée, plat, dessert ? Qui participe à toutes les festivités de l’école et réunions de parents d’élèves? Qui arrive à conter une histoire tous les soirs ? Qui prépare des plats toujours plus élaborés chaque jour, week-end compris ?…

Au vu de ces différents points, je peux dire que je suis une mère indigne. Outre cela, il m’arrive de ne pas accorder trop d’importance à certains de ces points.

Pour ce qui est du désordre, cela ne me cause pas de problème. Le plus souvent, leurs affaires créent un véritable désordre à la maison et ça j’aime ! Ça me fait dire et sentir que cette maison VIT! Parfois même, je ne m’occupe pas des lessives encore moins des vaisselles (bon je l’avoue j’ai le lave-vaisselle qui fait bien son job). Parfois, j’accorde beaucoup de temps à mes propres affaires ce qui laisse une petite marge d’attention pour mes enfants.

Lors de leurs disputes, je reste souvent à l’écart et je dois dire qu’ils gèrent très bien leurs conflits. Souvent, il arrive qu’ils tombent, alors dans ces situations, je n’interviens pas immédiatement en me précipitant sur eux afin de les aider à se remettre sur leur pied.

Est-ce que c’est ça être une mère imparfaite ?

Si c’est le cas, je l’assume parfaitement! Oui je suis une mère imparfaite. Je ne peux suivre constamment mes enfants, les marquer à la culotte pour connaitre leurs différents faits et gestes.

Pour moi, agir de la sorte c’est quelque part : participer à leur éducation, à leur formation. Cela leur permet de connaitre très tôt les aspects de la vie. Ainsi, ils pourront se gérer tout seuls dans l’avenir, en tout les cas je l’espère fortement.

Surveiller son enfant, faire à sa place constamment et donc lui laisser peu de marge de manœuvre pour lui permettre de faire seul, accourir à chacun de ces faits et gestes : trop peu pour moi… Et comme le dit si bien Clarice Lispector : « Il y a des choses qui ne s’apprennent qu’à condition que nul ne nous les enseigne ».

D’où la nécessité pour moi de laisser à mes enfants une certaine marge de manœuvre dans la vie. Ainsi, ils pourront se relever tout seuls.

 

Et pour vous, est-ce facile de lâcher prise? Quelle est votre vision?

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à partager sur Facebook.

Articles récents

Laisser un commentaire

GRIBOUILLE TA RECHERCHE

X